Notre premier roman 2018 est une réussite, retenez le nom de l'auteure FLORENCE DALBES-GLEYZES, elle n'a rien à envier aux plus grandes.

Nous sommes fiers de publier ce roman et nous remercions Florence de nous l'avoir confié ! Vous ne serez déçus ni par l'histoire ni par le style. Dans ce roman choral il y a de quoi se nourrir de la richesse des destins qui se croisent, des amies qui se perdent, se retrouvent... on est loin, très loin de la faiblesse des intrigues de certains récits, comme dans les polars par exemple.

Dégustation:

"Je m’appelle Élisabeth Wagner. J’ai trente ans et sans en avoir l’air j’ai suivi les vents. Je suis un papillon. Le complexe de l’albatros, pour moi, c’est fini. J’ai précisément les ailes qu’il faut pour vivre le temps de ma vie, les ailes qu’il faut pour déplacer les herbes trop hautes, les ailes qu’il faut pour aller me nourrir aux fleurs qui le voudront. Demain, je serai morte, j’aurai disparu pour toujours de la surface de la Terre, je serai enterrée depuis longtemps que l’humanité en sera encore à grandir, à évoluer, à devenir autre."

 

 

25 mars 1993 : Élisabeth Wagner, bientôt majeure, entre dans le cabinet d’une psychiatre renommée. Elle vient y poser trois « bombes », sachant qu'il y aura des retombées. Jeune fille surdouée, elle voudrait changer son destin ou mieux encore, celui du monde. « Est-ce que je dois commencer ici par le burn-out, ou par le cahier à spirale, ou par le carnet violet ? Dois-je commencer par le 8 mai 1945, Christophe Colomb, Hitler, l’affaire du petit Grégory… ou par monsieur Salin ? »

À son récit, s’ajoutent ceux de trois autres femmes dont les vies sont en lien avec la sienne. Les voix de sa mère, de sa psychiatre et de sa meilleure amie s’entremêlent, de 1958 à 2006, racontant l’après-guerre, les hommes, les lâches, les fourbes, les héros, décrivant des femmes, blessées, fortes, rebelles. Il est question ici d’incidences, de folie, de pouvoir, d’un parcours de vie sans cesse détourné.

Ce roman, construit comme un puzzle, dresse le portrait de femmes dont les sensibilités exacerbées donnent au monde une lumière presque magique.