André Gardies

Les lys blancs de Clara

André Gardies

Les secours l'ont trouvé sur la voie publique...

... et l'ont amené à l'Hôpital., sa mémoire est incomplète. La psychologue, Florence, va l'aider à force de patience à reconstituer son passé, mais surtout à en accepter certains épisodes.

Saudade, un chant lent et profond, une délicieuse nostalgie que le fado restitue si bien.

Jean ne se souvient pas ou si peu. Jusqu'où Florence devra-t-elle aller pour l'aider à retrouver celles dont il a perdu la trace ?
Elles sont là, toutes proches, mais il ne peut les saisir. Toutes ? Non, une seule: Clara !

En savoir plus...

michel ruffin

CÉLINE & CÉLINE

Michel Ruffin

C'est parce qu'il connait...

... bien la vie de Céline, qu’il en a étudié la mécanique, les ambiguïtés, le style, qu’il sait nous emporter dans ce « page-turner ».

Nous ne sommes pas dans la romance,

  • Nous sommes dans la construction romanesque d’une proposition de découverte de Céline.
  • C’est un Janus littéraire, celui « des commencements et des fins, des choix, du passage et des portes » que Michel Ruffin nous livre.

En savoir plus...

milene coitoux

JE SUIS LA !

Milène Coitoux

Qu’y a-t-il de plus...

... en mouvement qu’une vie ? Dans son récit, Milène Coitoux nous donne à méditer à partir des épisodes les plus marquants de son parcours. 

Quand je prends dans mes bras...

... une de mes filles, j’ai la conscience que c’est une jeune fille que je prends dans mes bras, c’est une femme qui accouche que j’ai dans les bras, c’est une vieille femme qui va mourir que je tiens dans mes bras. Le temps n’existe pas, j’ai dans les bras toutes ces femmes qu’elle est, qu’elle sera.

En savoir plus...

milene coitoux

LE BRUIT ET LA MÉMOIRE

Florence Dalbes-Gleyzes

Le 25 mars 1993, Elisabeth Wagner...

...bientôt majeure, entre dans le cabinet d’une psychiatre renommée. Elle vient y poser un carnet violet, sachant qu'il y aura des retombées. À son histoire s’ajoutent celles de trois autres femmes dont les vies sont en lien avec la sienne.

Une autre porte. Un bois lisse...

...une poignée froide, dorée. La plaque, dorée aussi, sur la porte, commence à noircir. Docteur Salin. Salin, comme le sel qui pique sur les blessures. J’entre. Pas d’accueil, ici. Juste trois portes et une plante. Sur chaque porte, une petite plaque en plastique avec l’indication adéquate. On ne peut pas se tromper, c’est rassurant. 

En savoir plus...